Réparer, l'art de faire des économies tout en préservant notre planète

Réparer c'est s'engager durablement.

La réparation de votre appareil représente une alternative engagée pour limiter l’impact du Co2. Elle vous permet de l’utiliser plus longtemps et ainsi évitera la production de nouveaux appareils.

La réparation reste bien moins coûteuse que l’achat d’un appareil neuf. En plus de faire des économies, vous participerez activement à la réduction de pollution émise par la fabrication d’un smartphone par exemple.

Il faut savoir que la réparation d’un smartphone pollue 8 fois moins qu’en acheter un neuf.

Éviter le piège de l’obsolescence programmée

Les constructeurs de smartphones sortent chaque année de nouveaux modèles. Toujours plus performants, toujours plus beaux, toujours mieux. Le but ? Vous donner envie d’avoir le dernier modèle en date ! Mais au final, les générations de mobiles ont tendance à se ressembler. Les changements restent finalement minimes en terme d’utilisation au quotidien. A partir du moment où vous avez trouvé un smartphone qui correspond à vos attentes en terme de taille, d’ergonomie et de performances, autant le garder le plus longtemps possible!

En France, les utilisateurs changent de téléphone tous les 20 mois environ. Sachant que les mobiles haut de gamme chez Apple ou Samsung dépassent les 1000 euros, il s’agit d’un budget conséquent pour des nouveautés moindres. La preuve en est avec la faible évolution entre les Galaxy S10 et S20 ou encore l’iPhone X et XS.

Impact écologique de la fabrication de smartphone

Vous ne le saviez peut-être pas, mais les composants de nos téléphones comprennent de nombreux produits chimiques et métaux rares : étain, cuivre, lithium, platine, plomb, or, etc. Quelle importance ? L’extraction de ces métaux  a pour effet d’appauvrir la planète à cause d’une surexploitation des ressources (au détriment des populations locales) en plus de générer de la pollution et déforestation.

 

A l’heure actuelle, ces produits sont malheureusement indispensables à la fabrication de nos smartphones (présents dans la quasi totalité des pièces détachées téléphone comme la batterie, écran, vibreur, carte mère, etc.). Mais il est possible de limiter l’impact écologique de cette surproduction et surenchère que veut l’obsolescence programmée : opter pour la réparation téléphone.

Réparer au lieu de jeter, faire des économies

Afin de ne pas encourager la surproduction de mobile, vous pouvez vous tourner vers la réparation téléphone. Vous limitez ainsi votre impact Co2 sur la planète et ne participez pas au jeu de l’obsolescence programmée. Vous redonnez vie à votre mobile et ferez, par la même occasion, l’économie d’en racheter un nouveau pour un simple écran cassé ou batterie déchargée.

Mais choisir la réparation téléphone, c’est aussi éviter la création d’e-déchets. Ces déchets électroniques qui pullulent et qui ne sont, bien souvent, pas correctement recyclés. En les stockant de façon anarchique, cela génère une nouvelle pollution des sols… Si vous avez choisi de réparer votre smartphone, l’idéal est de jeter les composants cassés dans les bacs de recyclage dédiés. Il y en a souvent à l’entrée des supermarchés, de nombreux magasins d’électroniques ou bien en déchetterie.

Et pour limiter encore plus l’impact négatif sur l’écologie, Docteur Tech 83 à fait le choix de proposer dès que possible des pièces reconditionnés afin de compenser la fabrication de pièces détachées et du transport.

Et si votre réparation téléphone n’a rien donné, que votre mobile est définitivement HS, pourquoi ne pas se tourner vers un téléphone reconditionné ? Moins cher et tout aussi performant, vous pouvez avoir un smartphone quasi neuf en limitant votre impact CO2 ! Bien sûr, n’oubliez pas de recycler votre ancien mobile HS

 

Écrire un commentaire

L'email renseigné ne sera pas publié sur le site.

Quelle est le sixième caractère du mot 46cyxaes ? :